Le nettoyage après sinistres

Le nettoyage après sinistres

De l’incendie au dégât des eaux en passant par un court-circuit ou une catastrophe naturelle, les bâtiments, les bureaux ou les ateliers ne sont pas à l’abri d’un tel événement. Les conséquences sont généralement élevées, ce qui implique une opération de nettoyage après sinistres afin de rapidement retrouver des lieux de travail en bon état.

Qu’est-ce que le nettoyage après sinistres ?

Le nettoyage après sinistres consiste à rendre un lieu sain et sûr, lorsque celui-ci a subi d’importants dégâts. Les deux principaux éléments susceptibles de causer de lourds tributs à un local professionnel ou à des bureaux administratifs sont le feu et l’eau.

  • En cas d’incendie à l’intérieur d’un bâtiment, les sociétés de nettoyage après sinistres évacuent d’abord les débris et tous les détritus et résidus brûlés et carbonisés. Les agents d’entretien s’attaquent ensuite aux traces de suie inhérentes à un tel événement. Tous les revêtements (sol, mur, plafond) sont lavés, dégraissés et lustrés. S’ensuit un grand travail de ventilation du bâtiment pour que l’air ambiant soit entièrement renouvelé et ne soit plus nocif pour la santé des employés. Enfin, le nettoyage s’achève par la chasse aux mauvaises odeurs et autres particules toxiques à l’aide d’assainisseurs et de solutions liquides appropriées.
  • En cas d’inondation, l’entreprise de nettoyage professionnel se préoccupe en priorité de sortir le matériel et le mobilier endommagés. Les agents aspirent l’eau stagnante grâce à un dispositif de pompe. Lorsque cette eau est évacuée, il faut alors désinfecter et déshumidifier les lieux pour les rendre à nouveau viables.

Nettoyage après sinistres : les recommandations à suivre

Lorsque les dégâts sont tels que la sûreté de l’édifice est remise en cause, le recours à un prestataire extérieur est impératif. En effet, un professionnel est le seul intervenant apte à gérer le nettoyage, car il est formé aux techniques et sensibilisé aux précautions particulières à appliquer.

Ainsi, l’une des premières choses à faire est de couper le courant électrique pour ne pas risquer l’électrocution ou une reprise de l’incendie. La détection de particules nocives est essentielle afin de réduire les risques d’intoxication. Sont ciblées les particules de chlore, de résine, de PVC, de plastique, de caoutchouc, etc. Ajoutons à cette liste tous les produits de revêtements et les peintures qui ont subi des modifications chimiques suite à l’élévation importante de la température.

A ce titre, les professionnels connaissent les règles à respecter pour leur sécurité. Ils s’habillent en conséquence avec une tenue adaptée et portent des gants, des bottes et des lunettes de protection. Si leur intervention a un coût certain, c’est surtout un gage de qualité afin de récupérer rapidement des locaux en bon état permettant à l’activité de rebondir rapidement, malgré ce fâcheux événement.

Bon à savoir : après un sinistre, vous devez contacter votre assurance pour savoir les modalités de la prise en charge des réparations et du nettoyage des bâtiments dégradés.
Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter des entreprises de nettoyage de votre région, spécialisées dans ce type d’intervention, en demandant un devis détaillé à des fins comparatives.

Pour en savoir plus :

Articles en relation