En quoi consiste le nettoyage de bureaux ?

nettoyage bureaux

Le nettoyage de bureaux consiste à entretenir les pièces de travail et les parties communes de la société telles que les sanitaires, les accès ou les couloirs. Des vitres à l’éclairage en passant par le nettoyage des sols, tout est fait pour que les bureaux constituent des lieux sains pour travailler en toute quiétude.

Les prestations les plus répandues

Il existe une large gamme de prestations dans le cadre de nettoyage de bureaux. Toutefois, la demande porte en priorité sur l’entretien classique des lieux de travail.

Sont ainsi effectuées les tâches contribuant à :

  • épousseter les tables, les armoires et autres radiateurs,
  • passer l’aspirateur pour ôter les poussières et les éléments polluants sur les sols ou les plinthes,
  • et à vider les poubelles des déchets de la journée (papier, objet, etc.).

D’autres services sont également effectués comme le lavage des sols et la désinfection des sanitaires (wc, lavabos, etc.). De même, l’agent de ménage s’occupe de réapprovisionner les éléments dits consommables comme les essuie-tout, les papiers hygiéniques, etc. Il peut même réaliser le remplacement d’une ampoule défectueuse. En fonction du contrat d’entretien signé avec le prestataire, le nettoyage professionnel peut inclure le lavage des vitres ou encore l’entretien des espaces verts.

Pourquoi établir un cahier des charges ?

Le cahier des charges permet de déterminer plus précisément vos attentes, permettant au passage de pouvoir plus aisément comparer les devis des professionnels du nettoyage. La rédaction d’un cahier des charge oblige par ailleurs de connaître un minimum les contraintes techniques et réglementaires. Ainsi, le Code du Travail impose de fournir un environnement sain aux employés.
Dans l’idéal, vous devez scinder vos bureaux professionnels en plusieurs zones. Ce découpage tient compte de la nature de la zone (accueil du personnel uniquement, accueil du public, salle d’attente, hall, escalier, bureaux, salle de réunion, etc.) et du matériel requis pour l’entretien. Les techniques et les attentes en termes de nettoyage ne sont pas les mêmes et varient d’un endroit à un autre.

Bien rédiger son cahier des charges

Dans le cahier des charges, il est important de réunir les zones dont les besoins sont justement très proches voire identiques. Il faut également lister toutes les tâches d’entretien souhaitées, ainsi que leur fréquence (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle). Il faut préciser les plages horaires d’intervention afin de ne pas perturber l’activité de l’entreprise.

Il faut enfin souligner les interdictions, c’est-à-dire ce que les agents d’entretien n’ont pas le droit de faire ou ne sont pas autorisés à aller. Il peut s’agir de motifs soulevant une problématique liée à la confidentialité (dossier, tiroirs, placards interdits) ou bien à la sécurité (ne pas diffuser le code de l’alarme par exemple).

Bon à savoir : en tant que client, vous pouvez mentionner dans le cahier des charges votre volonté d’exclure l’usage de produits d’entretien non écologiques, et même de mettre en place des pénalités en cas de non respect des clauses du contrat.

Pour trouver le professionnel qui vous convient, pensez à contacter les sociétés spécialisées dans le nettoyage de bureaux de votre région !

Pour en savoir plus :

Articles en relation